Que devez-vous absolument savoir à propos du cannabigérol (CBG)?

Vous avez sûrement déjà beaucoup entendu parler du CBD et du THC. Ils sont certes très connus du grand public, mais ce ne sont pas les seuls composés actifs que contient le chanvre. Le CBG appartient à la même famille que ces derniers. Il s’agit de l’un des nombreux cannabinoïdes que possède la plante de cannabis. Il est moins populaire que le THC et le CBD, car plus difficile à produire, mais il n’est pas des moindres. En effet, le CBG est une molécule mère à partir de laquelle sont produits d’autres cannabinoïdes. Il procure de nombreux bienfaits non négligeables. Découvrez dans cet article tout ce qu’il faut savoir sur ce cannabinoïde.

Origine du CBG

Découvert dans les années 60 le cannabigerol est assez méconnu du grand public. En effet, il s’agit d’un des nombreux composés disponibles dans le cannabis. Vous le retrouvez dans les plants de chanvres, que ce soit celles non psychoactives ou celles psychoactives. Mais la molécule en elle-même est non psychoactive, à l’instar du CBD, ce qui n’est pas le cas du THC. D’ailleurs, il faut dire qu’il y a une grande ressemblance entre elle et le CBD, à la différence qu’elle est une molécule mère.

Un cannabinoïde mère est une molécule de cannabis dont la présence est importante pour la biosynthèse des autres cannabinoïdes. Ce qui veut dire que le CBG est nécessaire à la synthèse du THC ou du CBD. Il permet de convertir les autres composants, donc joue un rôle déterminant dans le processus de croissance de la plante.

C’est à cause de ce processus que les souches de cannabis en contiennent généralement très peu. Par ailleurs, pour en obtenir en quantité plus élevée, certains producteurs se sont lancés dans l’expérimentation de la manipulation génétique et du croisement.

Comme produits dérivés du cannabis, le CBG attire beaucoup l’attention. En effet, sa position unique parmi les autres composants promet un grand intérêt thérapeutique. Il est même en mesure de surpasser le CBD et devenir une alternative au THC. Étant donné que ce dernier est interdit. Le CBG serait donc en mesure de révolutionner toute la consommation des produits dérivés du cannabis. C’est pourquoi les études sur ce composant se poursuivent activement et semblent prometteuses.

Les bienfaits du CBG sur l’organisme

Tout comme le CBD, le CBG présente de nombreux avantages pour l’organisme. En effet, il active les récepteurs CB1 et CB2 de ce dernier afin de lutter contre plusieurs maux auxquels il est confronté. Il s’agit entre autres de :

La maladie inflammatoire de l’intestin

Une étude réalisée en 2013 a permis de démontrer que le CBG était capable d’aider à guérir les maladies inflammatoires de l’intestin. En effet, il est doté de capacités anti-inflammatoires non négligeables. Toutefois, il faut souligner qu’en dehors de cette inflammation, cette étude a permis de démontrer que le CBG pouvait également aider à soulager d’autres maladies inflammatoires.

Les problèmes de vessie urinaire

Une autre étude scientifique menée en 2015 sur le cannabigerol a permis de découvrir que la molécule pouvait aider à réduire les contractions de la vessie. Par conséquent, elle serait capable de remédier à d’éventuels problèmes liés au système urinaire.

Le manque d’appétit

Vous avez sûrement déjà entendu parler de la capacité du CBD à augmenter l’appétit. Le CBG dispose des mêmes capacités. Pour preuve, une étude a été menée sur des rats. Celle-ci a consisté à leur faire consommer du CBG. Pour résultat, ils ont doublé leurs apports alimentaires en augmentant leur quantité de plats. Si vous souffrez d’anorexie, le CBG peut donc vous aider à surmonter vos troubles alimentaires et vous permettre de retrouver l’appétit.

Les problèmes liés au système nerveux

Le CBG fonctionne comme un antioxydant dans le cerveau. Il est donc capable de protéger le système nerveux contre les blessures. En effet, une étude a permis de démontrer que cette molécule fonctionne comme un médicament neuroprotecteur très actif. Elle améliore alors les déficits moteurs et permet aux neurones de lutter contre la toxicité.

Le cancer

Comme mentionné ci-dessus, le CBG est doté des propriétés antioxydantes et anti-inflammatoires. Ainsi, il peut représenter un véritable soutien dans la lutte contre le cancer. À cet effet, il faut souligner qu’une étude effectuée en 2014 a démontré que la molécule pouvait stopper la croissance des cellules cancéreuses. Elle montre également qu’elle présenterait des capacités antitumorales. Ce qui veut dire que le CBG peut être employé dans le traitement du cancer, mais peut aussi aider à le prévenir.

Le glaucome

D’après l’une des nombreuses expériences menées sur le CBG, il serait en mesure d’améliorer le drainage des fluides de l’œil. Mais ce n’est pas tout. Il peut aussi aider à réduire la pression intraoculaire. Il faut également souligner qu’il agit comme un vasodilatateur dans un œil et contribue à l’amélioration de la circulation sanguine. Par conséquent, il apporte plus de sang dans un œil et peut aider à traiter plusieurs maladies oculaires.

Les produits à base de CBG

Sur le marché, vous pouvez vous procurer une multitude de produits à base de cannabigerol. Parmi ceux-ci, l’huile de CBG est sans aucun doute la plus connue et la plus utilisée. Elle est généralement produite dans des flacons de 10 ml. Toutefois, elles sont aussi parfois associées avec d’autres molécules, notamment le CBD ou le CBN. Ce sont des associations plutôt intéressantes, car elles permettent de bénéficier au mieux des bienfaits des cannabinoïdes.

En dehors des huiles, vous avez également les fleurs de CBG qui sont disponibles sur le marché. Vous pouvez les consommer en infusion ou en vaporisation. Elles sont reconnaissables à leurs aspects différents de celui des fleurs CBD. En réalité, les fleurs de cannabigerol sont plus vertes pour deux raisons. La première est qu’elles sont récoltées tôt pour éviter qu’elles ne se transforment en CBD ou en THC. La deuxième est que les taux de THC y sont plus faibles, donc elles ne sont pas lavées pour en diminuer le taux.

Pour consommer les fleurs de CBG, il est recommandé d’utiliser un vaporisateur. Il permet de profiter au maximum des vertus et propriétés des fleurs sans aucun danger apparent. Il faut dire que ce type d’appareil ne brûle pas les végétaux avant de transformer les fleurs en vapeur. Il n’y a donc pas de combustion. Par ailleurs, vous avez également des gélules de CBG disponibles sur le marché. Pour plus de vertu, il est recommandé de les choisir à spectre complet ou full spectre.

Que dit la loi sur le CBG??

Tout comme le CBD et les autres molécules de chanvre de la même catégorie, le CBG est légal. Que ce soit en France ou dans la plupart des autres pays d’Europe. Cependant, son utilisation est régie par l’article R5132-86-1 du code de santé publique. Celui-ci stipule qu’en France, vous avez le droit de disposer de tout produit dérivé du cannabis, à condition que son taux en THC soit inférieur à 0,3 %. Ce qui veut dire qu’il est possible de cultiver le CBG, de l’importer, de l’exporter ou encore de l’utiliser à des fins industrielles et commerciales. Bien évidemment, tant qu’il respecte la loi.

En somme, le CBG ou cannabigerol est une molécule issue du chanvre, à l’instar du CBD ou du THC. Mais il ne présente pas d’effets psychoactifs et est parfaitement légal en France. Il présente de nombreux avantages pour la santé, et est disponible sous différentes formes.

A propos
Vous avez une idée d'article à nous proposer ? N'hésitez pas à nous écrire afin de nous communiquer vos suggestions. Blog voyage, Blog Coaching, Blog sur le développement personnel & Hypnose. Annuaire sur la voyance
Thématiques